Dysphasie

La dysphasie… un trouble du langage oral

 

La dysphasie est un trouble neurodéveloppemental du langage dont les manifestations concrètes varient tout au long de la vie. Il existe autant de dysphasies qu’il existe de personnes dysphasiques…

 

Ce trouble du langage peut affecter :

- La compréhension du message verbal (dysphasie réceptive)

- L’expression du message verbal (dysphasie expressive)

- L’expression et la compréhension du message verbal

Et ce, que l’on s’adresse à la personne dysphasique en modalité orale OU écrite.

 

Comme pour tous les troubles des apprentissages, la dysphasie ne disparait pas avec une rééducation. La dysphasie n’est pas consécutive à un manque de stimulation, à un déficit sensoriel (nous n’insisterons jamais assez sur l’importance de vérifier, en tout premier lieu, l’audition) ou à une déficience intellectuelle (test de QI).

Ce trouble du langage a de nombreuses répercussions dans le quotidien puisqu’il affecte la communication. Il n’est pas difficile d’imaginer et de comprendre alors que la dysphasie impacte la scolarité (difficile de suivre correctement un cours lorsqu’on ne comprend pas ce que l’enseignant(e) dit), la vie sociale (difficile de se faire des amis quand on ne sait pas se faire comprendre ou quand on ne comprend pas ses pairs).

 

La dysphasie est… multiple… quels sont les symptômes ?

C’est un trouble du langage dont la nature et l’intensité de l’atteinte est variable. Il est donc difficile d’en dresser une liste exhaustive.

 

La dysphasie réceptive (compréhension du langage) et les problématiques rencontrées le plus couramment :

Compréhension du vocabulaire

Compréhension et différenciation des mots qui interviennent dans une phrase interrogative (où, pourquoi, quand, comment,…), dans des notions temporelles (tout à l’heure, plus tard, avant, après, tantôt,…), dans des notions spatiales (à gauche, à droite, en haut, en bas, au-dessus, par-dessus,…)

Compréhension des mots abstraits (semblable, la plupart,…)

Compréhension des énoncés complexes et longs

Pied de la lettre

L’enfant dysphasique sera souvent considéré, à tort, comme un enfant inattentif…

Un exemple de dysphasie réceptive :

Hugo, un petit garçon de 5 ans, à la question « montre moins ce qui est le moins dangereux ? » désignera l’image du feu de bois (parmi 4 images disponibles). Lorsqu’on lui repose la question, il comprend que sa réponse n’est pas celle attendue et il désignera alors l’image représentant une tasse de café très chaud.

 

La dysphasie expressive (production du langage) et les problématiques rencontrées le plus souvent :

Manque du mot (difficulté à trouver le mot exact)

Utilisation et organisation des sons parfois inadéquates à l’intérieur même des mots/phrases

Construction de phrases erronée (verbe avant sujet,…)

Accès au lexique de mots (formuler les idées / trouver les mots)

Utilisation de mots généraux (truc, bidule, chose, affaire)

Définition de concepts ou d’idées verbalement

Discours décousu (pauses, hésitations,…)

Mots de liaison absents et/ou mal utilisés

Un exemple de dysphasie expressive :

Max, un petit garçon de 5 ans et demi, à la question « pourquoi doit-on regarder des deux côtés de la route avant de traverser ? » répondra « on s’écrase ».

 

Comment détecter une dysphasie ?

 

Des étapes sont à respecter afin d’assurer une détection juste qui permettra, par la suite, une prise en chargée adaptée.

-        Test de QI (afin d’invalider l’hypothèse d’une déficience mentale)

-        Bilan ORL (afin d’invalider l’hypothèse d’une perte auditive)

-        Bilan auditif central (BAC) (afin d’invalider l’hypothèse d’un trouble de l’audition centrale)

-        Bilan logopédique

-        Bilan neuropsychologique éventuellement

 

Et après ? Quel(s) suivi(s) proposer ?

Ce trouble, comme tous les troubles des apprentissages, est un trouble persistant. Toutefois, la rééducation auprès d’un(e) logopède est primordiale car elle permettra à l’enfant d’apprendre à pallier ses difficultés dans les différentes sphères de sa vie.

Vous avez des doutes quant à d’éventuelles difficultés dans les apprentissages ?

Votre Référent (personne de contact privilégié au sein de l’asbl Dys-Moi après l’évaluation globale « Dys ») vous aiguillera tout au long du processus. Contactez-le en priorité…

 Vous avez déjà rencontré Votre Référent? Prenez contact avec l'un(e) de nos logopèdes...

La dysphasie en résumé...

 

dysphasie image ok

Vous recherchez un professionnel? des informations spécifiques?